AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ○ i chase your love around a figure 8 (saul)

Aller en bas 
AuteurMessage
Swedane Rosenbach

avatar

+ POSTS : 699
+ PSEUDO : BIRDY/Marine
+ CREDITS : avatar@herjuliwiii, banner@tumblr, lyrics@florence+the machine
+ MOOD : pretending i don't care
+ STATUT : complicated impossible relationship
+ STUDIES : senior year, highschool

BETWEEN SUNSET AND DRAMA
AGE: seventeen yo
DON'T DO LOVE, DON'T DO FRIENDS:
MY FUCKED UP LIFE:

MessageSujet: ○ i chase your love around a figure 8 (saul)   Mer 23 Jan - 23:16


Je regardais ma montre avec un sourire et aussitôt rangeais mes affaires dans mon cabas Marc Jacob -depuis que je l'avais acheté à moitié prix sur internet la semaine dernière, je ne le quittais plus, j'étais très fière de cette trouvaille-. Mon travail était terminé, j'allais enfin pouvoir me détendre après cette longue journée à surveiller qu'aucun client ne se noie. Enfin comme personne ne se baignait vraiment, mais passait plutôt leurs journées à parfaire leur bronzage auto bronzant -comme je les appelais-, je n'avais pas énormément de travail. Je rêvais parfois qu'un d'eux se noie juste pour me distraire, mais je chassais tout de suite cette horrible pensée. Heureusement, j'avais toujours le loisir de jeter d'un coup d'oeil aux physiques de rêves des membres masculins du club. Il fallait bien que ce maillot de bain rouge incendiaire serve à quelque chose d'autre qu'à rester sec. Oui j'avais tendance à me croire dans Malibu parfois, mais mes rêves sont ce qui me permettent de garder espoir, parfois ils me protègent de la dure réalité. Je piquais souvent une tête dans l'eau après le travail. Un des rares privilèges en tant qu'employés du Famington Country Club était que l'on pouvait profiter en fin de journée des activités du club. Je descendais donc du poste observatoire par l'échelle, n'ayant pas conscience du regard posé sur moi. A l'arrivée, je me retrouvais nez à nez avec un client. « Mademoiselle, je voulais vous demander si vous vouliez bien m'apprendre les gestes de premier secours. Je pourrais vous servir de mannequin si vous voulez... » me souffla le jeune homme d'un air charmeur. J'écarquillais les yeux, un peu surprise de me faire aborder de la sorte. Je ne connaissais pas très bien, mais je l'avais déjà aperçu sur le campus, nul besoin de préciser que c'était un 0-9, ils étaient les seuls à franchir les portes du Famington. Il me fit un clin d'oeil, son visage se tenant à une distante très voir trop rapproché du mien. Il était grand et je me sentais un peu nerveuse de savoir son regards posé sur moi. Mais lorsqu'il posa ses mains sur mes hanches, je les saisis et les écarta. « Désolée, mais malheureusement, j'ai fini mon travail pour aujourd'hui. Bonne journée. » Je me dégageais vers de côté et lui sourit malicieusement pour ne pas passer pour une frigide et me dirigeais d'un pas assuré vers un coin plus tranquille de la piscine. Avec le temps et les mauvaises expériences, j'avais compris qu'il ne fallait pas tout céder à un garçon et encore moins à un 0-9. Pour qui me prendrait-on si je commençais à tomber dans le piège à la minute où un jeune homme fortuné me draguait ? De plus, c'était un client et je tenais à mon job qui je l'espérais me permettrait de partir de chez moi. Je m'installais donc autour de la seconde piscine, qui était plus à l'ombre et éloignée des activités et c'était exactement pour cela que j'y allais toujours. Un jour, j'avais attendu qu'il fasse nuit et que les clients partent et je m'étais baignée toute nue dans la piscine. C'est vrai lorsque l'on me connait bien, on sait que j'ai ce petit grain de folie. J'avais toujours voulu le faire, juste pour le défi et ça m'avait foutu la trouille de ma vie quand le gardien avait débarqué et que j'avais du me cacher dans les buissons. Néanmoins, cela reste un très bon souvenir. Je déposais mes affaires sur un transat et exécutais un plongeon sans plus attendre dans la piscine vide. J'étais bien, je me mis en position de la planche et restais là les yeux fermés à profiter du calme et de la sérénité qui m'envahissaient. Je me sentais légère, un sentiment qui m'était peu familier depuis l'été dernier, j'avais beau essayer de tout faire pour me changer les idées, cette même personne hantait mon esprit. Et malgré tous les évènements, ma volonté et le temps qui passait, mon esprit ne voulait pas l'effacer de ma mémoire. C'est alors qu'il me vint à l'esprit, j'avais les yeux fermés et pourtant, je pouvais voir tous les contours de son visage, c'était comme si je pouvais le toucher rien qu'avec mon âme. Je me laissais bercer par cette douce vision lorsque la lumière du soleil qui m'obligeait à garder les yeux fermés fut remplacée par du noir, comme si quelqu'un s'était penché sur moi et me faisait de l'ombre. Je sentais comme une présence autour de moi et je plongeais sous l'eau comme pour me protéger de la menace. Je restais au fond de la piscine, recroquevillée sur moi-même.

_________________

All alone, it was always there you see. And even on my own, it was always standing next to me.
I THINK I'M BREAKING DOWN AGAIN.

Je cherche mes rôles en libre-service.


Dernière édition par Swedane Rosenbach le Ven 25 Jan - 0:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Wooltern

avatar

+ POSTS : 106
+ PSEUDO : HERJULIWIII / Julie.
+ CREDITS : @ rosies, tumblr, rihanna.
+ MOOD : sexy.
+ STATUT : free, but seems in love...

BETWEEN SUNSET AND DRAMA
AGE: twenty y.o.
DON'T DO LOVE, DON'T DO FRIENDS:
MY FUCKED UP LIFE:

MessageSujet: Re: ○ i chase your love around a figure 8 (saul)   Jeu 24 Jan - 14:41


when i fall to my feet
wearin' my heart on my sleeve
all i see juste don't make sens .

( @ fiinick, mika lyrics. )
--------------------------------------------------

~ SWEDANE ROSENBACH / SAUL WOOLTERN ~

Alors que Saul pensait rentrait tranquillement après les cours, histoire de passer un peu de temps avec Elliot, son petit frère, le jeune homme reçu un message de son meilleur ami, Rick qui lui demandait si un golf lui disait. Et comme Saul ne pouvait jamais refuser une partie, qui de plus était avec son meilleur ami, il remit à plus tard sa partie de foot improvisé avec son frère. Il ne lui en voudrait pas, sûrement déjà installé dans sa chambre à jouer aux jeux vidéos. C'était sûrement typique d'un grand frère de dire cela, mais Saul pensait vraiment qu'Elliot passait trop de temps derrière sa console plutôt qu'avec ses amis. Lui, à son âge (c'est à dire quatorze ans) ne se rappelle pas avoir passé une journée sans être avec ses meilleurs amis, que ce soit Rick, ou Gillian. Au diable la console, traîner dehors était bien plus intéressant. Mais Saul laissait faire son petit frère, ne voulant pas trop l'étouffer.
Il passa donc une bonne partie de l'après midi à jouer au golf, au Famington Country Club, complexe très privatisé ou Saul et ses amis était admis depuis des années maintenant. Il adorait ce côté bling bling des gens qui venait ici. Pas spécialement car il se sentait comme eux, mais parce que ça lui procurait cette impression d'être intouchable et surtout en sécurité entouré de tout cet argent. Il ne voudrait pour rien au monde revivre ce que son père lui a avait fait enduré à lui et son frère et vivre à Golden Grove était parfait pour se sentir important. Gagnant la partie et voyant que Rick avait d'autre plan pour la soirée, il décida de rester ici un peu plus, sachant que le club allait bientôt fermé ses activités, donc que les lieux seraient plus calme. Il en avait besoin. Le jeune homme avait dans la matinée croisait Swedane près de la fac, ce qui lui avait fichu un sacré coup et l'avait replonger dans le regret depuis quelques heures, bien qu'il ne le montre pas. Et oui, Saul était un très bon acteur qui arrivait à cachait ce qu'il ressentait sous cette carapace de grand dur qui ne ressent rien... C'était pourtant tout le contraire.
Décidant d'aller se détendre un peu en faisant quelques longueurs, il choisit naturellement la plus calme, c'est à dire la deuxième ou plus personne à présent, avait décidé de mettre le pied. Parfait, se dit il. Défaisant rapidement sa chemise et le reste de ses vêtements, Saul rentra tranquillement dans l'eau qui même si il faisait encore très bon, manquait de quelques degrés à son goût. Les plus beaux jours n'étaient plus qu'un souvenir à présent, le temps changeait, mais les pensées du footballeur étaient toujours les mêmes.Il se demandait toujours pourquoi il avait était aussi odieux avec elle. Elle ne le méritait pas. Mais il savait que sortir avec une outsider ruinerait sa réputation et il avait bien trop peur de cela... Tout en nageant et pensant à ce qu'il avait fait, il vit à quelques mètres de lui une jeune femme allongée sur l'eau, à penser aussi sûrement. En deux secondes, Saul l'avait reconnu. Même si ne l'avait vu que très peu de fois, il pouvait reconnaître parmi des centaines, les courbes parfaites de Swedane. Et il reconnaissait très bien le maillot de bain des surveillantes du Famington Country club. Comment avait il pu oublier qu'elle travailler ici. Que fallait il faire? Fuir, une nouvelle fois? Ou bien agir enfin comme quelqu'un de courageux et aller lui parler. Même si il hésita, il choisit la deuxième option. S'approchant doucement vers la belle blonde, il se trouva à quelques centimètres d'elle lorsqu'il se pencha sur son visage pour être sûr et certain que c'était bien elle. Et apparemment, cela lui fit peur car elle plongea sous l'eau pour se recroqueviller sur elle même. Saul se demanda se qu'elle faisait et avait peur qu'elle ai eu un malaise ou quelque chose pour avoir plongé si vite. Il n'hésita pas une seule seconde et la fit remonter à la surface en la tirant doucement par les bras. Elle ouvrit alors les yeux, et découvrit qui était en face d'elle. « Je suis désolé de t'avoir effrayé, ce n'était vraiment pas mon but... » Mon dieu qu'elle était belle. Et ce maillot de bain la mettait plus qu'en valeur. Il essaya donc de se concentrer, et la regarda à nouveau dans les yeux. « Salut Swedane... tu, tu vas bien? » il ne savait pas quoi dire, mais avec éprouvé ce besoin de venir vers elle. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas été si près d'elle...

_________________

~ you’re the eye, but i’m tearing all the time ~
I’m completely in love with the world but also terrified of it. It creates some overwhelming feelings. Wanting to battle out that joy and fear is part of my music. | @ finnickodairr, florence welch quote, lyrics (ft a$ap rocky). |


Dernière édition par Saul Wooltern le Ven 25 Jan - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swedane Rosenbach

avatar

+ POSTS : 699
+ PSEUDO : BIRDY/Marine
+ CREDITS : avatar@herjuliwiii, banner@tumblr, lyrics@florence+the machine
+ MOOD : pretending i don't care
+ STATUT : complicated impossible relationship
+ STUDIES : senior year, highschool

BETWEEN SUNSET AND DRAMA
AGE: seventeen yo
DON'T DO LOVE, DON'T DO FRIENDS:
MY FUCKED UP LIFE:

MessageSujet: Re: ○ i chase your love around a figure 8 (saul)   Jeu 24 Jan - 16:31

Je plongeais ma tête sous l'eau et j'eus comme un black out. J'étais tombée au fond de la piscine comme une ancre dans l'océan. Pendant cette courte durée sous l'eau qui me paru plus longue, je fus plongée dans un mauvais souvenir qui n'en était pas vraiment un, je voyais Saul approcher son visage d'une fille blonde, il la regardait avec le même regard qu'il m'avait regardé moi cet été. Alors, je m'approchais et je découvrais que ce n'était pas moi, mais Emilia. Je criais et essayais de les séparer, mais rien à faire, ils s'enlaçaient tendrement comme deux aimants qu'on ne pouvait séparer. A ce moment-là, j'eus une douleur dans ma cage thoracique, je me sentais étouffée et la vision du couple disparaissait pour laisser place au noir. Mon corps se raidit et je le sentis tiré hors de l'eau par une force extérieure. J'ouvrais alors les yeux et me redressait reprenant mon souffle. Devant moi ce tenais Saul, il me tenait le bras, le regard inquiet. Il prononça quelques mots, se confondant en excuses. Je le fusillai du regard et extirpai mon bras aussi violemment que possible. « Lâches-moi ! » J'étais clairement sur la défensive, mais après tout ce qu'il m'avait fait, il ne fallait pas s'attendre à autre chose. Nous étions tellement proche, s'était bizarre et inconfortable. Nous n'avions pas été souvent intime de la sorte et j'en étais presque troublée. Il ne m'avait pas adressé la parole depuis ce fameux soir à la plage et j'avais l'impression qu'une éternité avait passé et pourtant que nous en étions au même stade que lorsque nous nous étions quittés. Ma tristesse avait désormais laissé place à de la colère. J'avais trop pleuré pour ses beaux yeux durant tout l'été alors que monsieur se fichait totalement de moi. La preuve, à la rentrée, il m'avait déjà oublié au bras d'une multitudes d'autres poufs. Il me dégoûtait autant que je l'aimais encore. Je crois que c'était ça qui me mettait le plus en colère, avoir des sentiments pour lui alors qu'il m'avait fait du mal. Ses actions montraient qu'il n'en avait rien à faire de moi. Je me le répétais souvent pour m'aider à tourner la page. Je baissais les yeux, et fixait le fond de la piscine d'un regard froid, j'avais peur de faillir. Être si proche de lui, ravivait une flamme en moi que j'essayais vainement d'éteindre. Je brulais pour lui, c'était comme si un démon s'était emparé de moi et que mon esprit ne répondait plus. Mon coeur cognait contre ma poitrine tellement mes battements étaient rapides. « Salut Swedane... tu, tu vas bien? » me dit-il après quelques instants. Je relevai les yeux lentement, détaillant du regard son torse de bas en haut, en passant par les contours de son visage, sa bouche... Je ne supportais pas de le voir, ça me mettait dans un état de désir qui je le savais était vain. Je continuais et plongeais mes yeux dans les siens. Je lui lançai un regard profond de dédain. L'eau de mes cheveux me dégoulinait sur le visage, autrefois j'aurais été mortifiée d'être aussi naturelle devant un garçon, mais je ne les recoiffais même pas étant trop préoccupée à maintenir ce silence plombant. Je n'avais pas envie de lui répondre, quel con ! Il me demandait si j'allais bien, comme si il était intéressé. Pas un mot depuis deux mois et d'un coup d'un seul, monsieur avait de nouveau des couilles. « Qu'est-ce que tu veux Wooltern ? T'as pas d'autres filles à embêter. Si tu cherches Von Rothschild, elle est aux terrains de tennis. » Je croisai les bras et haussai les épaules comme si le fait de prononcer le nom de cette garce ne me faisait rien. Bien au contraire, je rêvais souvent qu'elle se retrouvait six pieds sous terre. Je ne pouvais nier que je mourrais d'envie de savoir ce qu'il était devenu, si il allait bien depuis les meurtres. Si son adorable de petit frère allait bien. Je voudrais tant percer son esprit et pouvoir lire tout ce qu'il y a dedans. Que pouvait-il bien penser de moi ? Pas grand chose de bien apparemment... « Tu le sais bien que je travaille ici. Tu le fais exprès en fait ? Ca t'amuse tout ça.. T'es vraiment un connard. » Je détournais mon regard, levant les yeux au ciel.

_________________

All alone, it was always there you see. And even on my own, it was always standing next to me.
I THINK I'M BREAKING DOWN AGAIN.

Je cherche mes rôles en libre-service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Wooltern

avatar

+ POSTS : 106
+ PSEUDO : HERJULIWIII / Julie.
+ CREDITS : @ rosies, tumblr, rihanna.
+ MOOD : sexy.
+ STATUT : free, but seems in love...

BETWEEN SUNSET AND DRAMA
AGE: twenty y.o.
DON'T DO LOVE, DON'T DO FRIENDS:
MY FUCKED UP LIFE:

MessageSujet: Re: ○ i chase your love around a figure 8 (saul)   Ven 25 Jan - 21:38

Même si cela faisait mal à Saul de se l'avouer, il comprenait que si Swedane réagissait si froidement en cet instant, c'était tout simplement à cause de lui et de son comportement à cette soirée au bord de la plage à la fin de l'été. Qu'est ce qu'il croyait? Qu'en venant près d'elle et lui demandant comme elle va, elle lui ferait de grand sourire et la bise en bonus? Il se mordit la langue intérieurement par regret de lui avoir demandé si elle allait bien. Comme si elle pouvait lui répondre tout simplement que oui, elle avait la pêche et lui retourner la question... Si il avait agît autrement l'autre soir, il aurait sûrement pu l'approcher comme il le souhaitait, enrouler ses bras autour de son coups et lui glisser tendrement un baiser au creux de l'oreille comme il en mourait d'envie à cet instant. Il croisa à ce moment la le regard de la belle blonde qui s'était aussi égarée, et y vit de la froideur et du dédain, ce qui était rare chez elle. « Je venais faire quelques longueurs, et je n'étais pas censé savoir que c'était toi, allongé tranquillement sur l'eau à regarder les mouches passer. » Merde, voilà que son côté cassant de 0-9 reprenait le dessus. Mais elle le cherchait en lui parlant ainsi. Il savait très bien que c'était pour le faire réagir. « Et qu'Emilia reste ou elle est, je n'ai pas besoin d'un toutou en Louboutin pour le moment. » Et voilà, c'était cadeau pour Emilia. Elle l'énervait tellement ces derniers temps. Même si la présence de son ex lui permettait de penser à autre chose que Swedane qui occupait les trois quarts de ses pensées, cette fille le rendait plus fou qu'autre chose... Reportant son attention sur la jeune femme, il ne put s'empêcher de regarder l'eau qui dégouliner de ses boucles complètement défaites et plongea son regard dans le sien après l'avoir entendu pronconcer le mot connard. « Connard. C'est fou, mais même dans ta bouche ça sonne bien. » Il n'arrivait pas à se concentrer sur ce qu'il voulait dire avec elle aussi peu vêtu en face d'elle. « Swedane, écoutes je suis vraiment désolé d'être venu te sortir de tes pensées, j'avais complètement oublié que tu travaillé à la piscine du club. Et pour ce qui est du connard, j'ai toujours été comme ça, et tu le sais très bien, même quand on était en colo avec les gosses. » Ce qui dans un sens était vrai, même si il avait réussi à montrer autre chose de sa personnalité en apprenant à la connaître. Instinctivement, il se rapprocha d'elle car il détestait se dire qu'il avait passer autant de temps séparer de cette femme, mais il se doutait intérieurement que Swedane reculerait dans la seconde qui allait venir.

_________________

~ you’re the eye, but i’m tearing all the time ~
I’m completely in love with the world but also terrified of it. It creates some overwhelming feelings. Wanting to battle out that joy and fear is part of my music. | @ finnickodairr, florence welch quote, lyrics (ft a$ap rocky). |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swedane Rosenbach

avatar

+ POSTS : 699
+ PSEUDO : BIRDY/Marine
+ CREDITS : avatar@herjuliwiii, banner@tumblr, lyrics@florence+the machine
+ MOOD : pretending i don't care
+ STATUT : complicated impossible relationship
+ STUDIES : senior year, highschool

BETWEEN SUNSET AND DRAMA
AGE: seventeen yo
DON'T DO LOVE, DON'T DO FRIENDS:
MY FUCKED UP LIFE:

MessageSujet: Re: ○ i chase your love around a figure 8 (saul)   Ven 25 Jan - 22:54

C'était comme si j'avais un inconnu en face de moi. Je ne le reconnaissais pas, on avait été si proches ou du moins je le croyais et désormais c'était comme si il y avait un fossé entre nous. Cet été pendant la colonie de vacances, c'était un tout autre Saul qui s'était dévoilé à moi, doux, charmant, drôle, craquant. Il s'occupait bien des enfants et était proche de son frère, c'était attendrissant de voir ça chez un garçon. Toutes ces choses que je ne retrouvais plus chez lui depuis qu'il était retourné à Garden Groove. J'étais perdue, je n'arrivais pas à le cerner, à savoir si ce masque de mec populaire charmeur était sa vraie personnalité ou si le Saul de cet été l'était. On avait passé que quelques semaines ensemble, en y repensant ce n'est rien, mais lorsque l'on rencontre son premier amour, on le sait et j'avais cru le savoir. Un premier chagrin d'amour, ça fait toujours beaucoup de mal. Je pensais le connaitre, mais je m'étais voilée la face, tout ce qu'il avait fait cet été ne voulait rien dire pour lui. Quand, je pense qu'il m'avait invitée à Santa Barbara, me jouant le grand numéro, celui du prince charmant. De retour à nos vies, le carrosse étincelant s'était bien vite transformé en citrouille. Comme par un claquement de doigt, tout avait été effacé. « Dommage pour toi, t'es tombé sur moi. T'aurais préféré que ce soit une autre fille pour la draguer. Quelle chance elle aurait eu. Le grand Saul faisant son superbe crawl. » lui répondis-je en référence à sa remarque cassante d'un ton ironique et sec. Lorsqu'il me répondit pour Emilia, je savais pertinemment que c'était faux. On m'avait rapporté qu'ils se voyaient de nouveau. Je détestais qu'il me prenne pour une conne. « Ah bon ? Je croyais que vous aviez remis le couvert apparemment. Pourtant les filles faciles et superficielles ont l'air d'être ton type. Je trouve que vous vous accorder même très bien. » Et le voilà, qu'il revient vers moi. Avait-il des remords ? Il venait chercher ce qu'il n'avait pas réussit à avoir ? Oui, je parlais de ma virginité, à cette pensée mes joues devinrent rouges. Il m'avait surement quitté pour cela. Après tout je n'étais qu'une gamine de 17 ans pour lui. Il avait trois ans de plus que moi et une ribambelle de conquêtes. C'est drôle, mais ça ne m'étais pas venu à l'idée qu'il aurait pu me quitter pour cela. Maintenant, ça me semble presque logique, même si je le considère toujours comme un connard. Je me sens bête d'avoir pu penser que je l'intéressais alors que j'étais encore qu'une prude jeune-fille. Emilia devait bien plus le satisfaire que moi. A cette pensée, je fus prise de jalousie. Je l'écoutais, prendre tout cela à la légère, jouer son numéro de charme. Je le regardais, fronçant les sourcils d'un air dégoûté. « Pff, tu es pathétique avec ton numéro de charme. Je t'ai pas donné ce que tu voulais comme les autres pétasses et maintenant tu reviens le chercher. Si tu crois, que tes beaux yeux vont m'ensorceler, tu te trompes... » Je me faisais violence, croisant les bras comme pour jouer la fille insensible. Bien sûr que j'avais du désir pour lui, si mon corps était le seul à décider, je m'arrêterais de parler et le laisserais faire ce qu'il voudrait de moi. Mais, j'avais des sentiments, un cerveau et j'étais moi. Swedane, une fille intelligente et sincère qui ne peut se résoudre à prendre les choses à la légère comme lui semblait avoir la facilité de le faire. Je me respectais trop pour me laisser avoir par un garçon aussi beau soit-il. Sa dernière réplique, me fit bondir hors de moi. Comment ça, il avait toujours été un connard ? Alors maintenant, il se traitait lui même de la sorte. Il avait tort, il m'avait montré une facette tout autre cet été et je n'avais pas vu une seule fois son mauvais côté. Je savais qu'il existait, mais lorsqu'il était avec moi, il en était transfiguré. « Non, je suis désolée, mais cette fois-ci, je vais devoir te dire que tu n'étais pas un connard à l'époque. Et même, tu sais quoi, tu étais un des garçons les plus géniales que j'ai jamais rencontrés. On a passé de tellement bons moments que j'en avais presque oublié le Saul d'avant. Enfin, je le croyais car tout ça n'était qu'une grotesque façade et tu peux pas savoir comme tu me dégoûtes d'avoir jouer cette comédie avec moi. » C'était triste de me dire que le Saul que j'avais connu et aimée de tout mon être cet été n'était qu'un mensonge. C'était lui que j'aimais et il était peut-être partit à jamais. Je le sentis se rapprocher de moi comme s'il voulait établir un contact physique et je m'éloignais en faisant quelques mouvements de jambes en arrière. J'essayais désespérément depuis le début de notre conversation de garder ma tête hors de l'eau. C'était un peu inconfortable car j'étais petite et mes pieds ne touchaient pas vraiment le sol tandis que lui était grand et donc à l'aise. J'aurais pu m'appuyer sur lui, mais ma fierté me retenait de le faire.

_________________

All alone, it was always there you see. And even on my own, it was always standing next to me.
I THINK I'M BREAKING DOWN AGAIN.

Je cherche mes rôles en libre-service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Wooltern

avatar

+ POSTS : 106
+ PSEUDO : HERJULIWIII / Julie.
+ CREDITS : @ rosies, tumblr, rihanna.
+ MOOD : sexy.
+ STATUT : free, but seems in love...

BETWEEN SUNSET AND DRAMA
AGE: twenty y.o.
DON'T DO LOVE, DON'T DO FRIENDS:
MY FUCKED UP LIFE:

MessageSujet: Re: ○ i chase your love around a figure 8 (saul)   Sam 26 Jan - 13:51

Malgré lui, Saul ne put retenir un sourire en coin. Mais pas un de ces sourires qu'il avait l'habitude de servir en toute occasion, que ce soit pour draguer une jeune femme comme elle le disait si bien ou parce qu'il était fier d'avoir rembarrer quelqu'un. Il avait sourit d'un de ces sourire amer, qui cachait ce que vous aviez au plus profond de votre être à ce moment la. Et à cet instant précis, Saul se rendait compte à quel point cet histoire avait pu blesser celle qu'il aimait, et c'était cela qui lui faisait le plus mal. Qu'il souffre, il s'en fichait, c'était de sa faute et il s'en rendait compte, mais voir Swedane remontait ainsi au point d'enchaîner les phrases pleines de compliments comme il les adorait (c'était ironique bien sûr), lui montrait qu'il n'était pas le seul à avoir du mal à passer à autre chose. Il la laissa donc cracher son venin jusqu'à la fin, se disant que c'était mieux ainsi plutôt que de devoir intervenir à chaque répliques. Elle ne voyait donc pas en lui ce qu'il aurait voulu et faisait maintenant parti des "autres" comme il les appelaient souvent, c'est à dire les gens qui ignorait tout de son côté sensible, protecteur et loin d'être détestable et superficiel. Il fallait dire qu'il jouait son rôle de connard à la perfection, et arriver même à tromper celle a qui il s'était le plus dévoilé depuis toujours, Swedane.
Alors comme ça, elle pensait qu'il n'était venu ici que dans l'intention de la draguer? Il secoua lentement la tête, comme pour se dire qu'elle avait vraiment tout faux. Comment pouvait elle penser qu'il n'était intéressé que par le sexe alors que la simple pensée de la savoir de bonne humeur ou heureuse le comblait comme un amoureux totalement hébété? Il n'allait pas lui dire ainsi bien sûr, vous connaissez ce que c'est les mecs populaire et leur sentiments... « On voit bien que tu ne connais pas si bien que ça les filles avec qui j'ai l'habitude de traîner. Même si Emilia est superficielle au plus haut point, ça n'a jamais été une fille facile et elle me fait plus chier qu'autre chose si tu veux tout savoir. Tes sources sont bien faussées, comme quoi, il ne faut pas croire tout ce qu'on dit. Et je ne vois pas en quoi ça te dérangerait si j'avais remis le couvert avec elle comme tu dis si bien. Je ne suis bien qu'un connard à tes yeux, ça ne devrais pas te déranger alors... » Lui aussi avait été blessé dans les propos de la belle blonde et même si il se sentait faiblir à ses côtés, ce n'était pas une raison pour qu'il ne lui donne pas de réponse à ses piques. Si elle le connaissait un minimum, elle le reconnaîtrait bien la. « Et ne crois pas que je vais te sauter dessus même si la seule chose dont j'ai envie la maintenant, c'est de t'embrasser. Je ne suis pas "que" comme ça si ça peut rassurer et au cas ou tu l'aurais oublié depuis cet été. On a passait assez de moment très proche pour que tu saches que le sexe n'était pas la principale raison pour que je t'invite en vacances chez moi. » Il serrait la mâchoire et ses poings en disant cela, se rappelant ces moments passés en sa compagnie. Se rapprochant d'elle une fois de plus car elle avait reculer comme il s'en était douté, Saul saisit avec douceur son fin poignet et mit la main de la jeune femme sur sa poitrine au niveau de son coeur. Ce contact lui fit perdre pied, mais il se ressaisit rapidement. « Comment peux tu dire que j'ai joué la comédie avec toi quand tu sens mon coeur battre si vite lorsque tu es près de moi, Swedane?! Franchement... je n'ai jamais... Je n'ai jamais été si vrai avec quelqu'un d'autre de toute ma vie que je ne l'ai été ces quelques semaines avec toi. Je suis un connard de faire souffrir ainsi, mais je reg... » et alors qu'il allait lui dire qu'il regrettait, il entendit du bruit comme si quelqu'un s'approchait de la piscine, et par peur qu'on les voit, il lâcha rapidement la main de Swedane, comme un gamin qui avait peur qu'on le prenne en train de voler...

_________________

~ you’re the eye, but i’m tearing all the time ~
I’m completely in love with the world but also terrified of it. It creates some overwhelming feelings. Wanting to battle out that joy and fear is part of my music. | @ finnickodairr, florence welch quote, lyrics (ft a$ap rocky). |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swedane Rosenbach

avatar

+ POSTS : 699
+ PSEUDO : BIRDY/Marine
+ CREDITS : avatar@herjuliwiii, banner@tumblr, lyrics@florence+the machine
+ MOOD : pretending i don't care
+ STATUT : complicated impossible relationship
+ STUDIES : senior year, highschool

BETWEEN SUNSET AND DRAMA
AGE: seventeen yo
DON'T DO LOVE, DON'T DO FRIENDS:
MY FUCKED UP LIFE:

MessageSujet: Re: ○ i chase your love around a figure 8 (saul)   Sam 26 Jan - 23:45

Après avoir déballé une partie de ce que j'avais sur le coeur, je me sentis plus légère. Deux mois que je gardais toute cette colère en moi et enfin je pouvais la déverser. Mon but n'était pas non plus de me défouler sur lui enfin plus maintenant puisque c'était fait, mais surtout d'avoir des explications. J'avais besoin de savoir où on en était, je ne savais plus comment me comporter avec lui. Notre relation était floue et je détestais être dans le vague à propos de ses sentiments. Je ne pouvais pas tourner la page si notre dossier n'était pas clos. Je n'étais pas le genre de fille à oublier, à ravaler ses espoirs si vite. Je restais là à me ressasser le passé encore et toujours, je restais accrochée à lui comme si un fil reliait nos deux coeurs. Puis, je crois que d'une certaine façon tout cela était ma bataille pour le récupérer d'une certaine façon. Je n'arrivais pas à le lâcher, je le voulais, je le voulais tout entier à moi seule. A ma grande surprise, il me laissa parler, silencieux et attentif. De sa part, c'était étrange car il n'était pas du genre à se laisser casser les c****** par quelqu'un. Puis enfin, il me répondit. Je savais que jamais le Saul que l'on voyait sur le campus aurait répondu à une fille qui le confronterait de la sorte. Il lui aurait cloué le bec méchamment. Là, il prenait le temps de me parler, de m'expliquer. Cela lui tenait à coeur. Du moins, je voulais le croire, je voulais croire qu'il restait une partie du Saul de cet été. Mes yeux se replongèrent dans les siens et je l'écoutais silencieuse. Mon agacement revint cependant lorsqu'il se mit à défendre ses autres poufs et Emilia. En même temps, je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise autre chose que le fait qu'il sortent avec des filles respectables et que leurs relations étaient basées sur des sentiments ou une forme d'amitié. C'était un mec et les mecs n'avouent pas qu'ils sortent des filles juste pour le sexe. Je ne pu m'empêcher de répliquer. « J'ai toujours admiré la foi et la confiance presque aveugle que tu as en les gens. Tu ne sais pas de quoi cette...cette...fille est capable. Non, pas du tout. Ca ne me dérange pas du tout, pourquoi tu dis ça... » Je prononça, les derniers mots assez rapidement, gênée qu'il insinue que je pouvais toujours lui porter de l'attention. Je ne voulais pas qu'il me voit comme une fille obsédée par sa personne, ne pensant qu'à lui tous les jours. Ce qui était un peu vrai, mais je préférerais mourir qu'il ait cette vision de moi c'est-à-dire une groupie folle furieuse comme les autres. Alors je répondis en haussant les épaules. « Tu es un grand garçon après tout. Mais, je n'ai pas envie de te voir souffrir, même si tu es un connard. » dis-je avec un sourire lorsque je le traitais à nouveau de connard, c'était plus sur le ton de la plaisanterie cette fois-ci. Mon ton s'était fait quelque peu plus doux après qu'il ait traité Emilia de chieuse, je dois dire qu'il avait marqué un point. Mais je restais sur mes gardes... Je me faisais violence, je ne pouvais pas lui céder, pas après tout ce qu'il m'avait fait endurer. Il n'avait pas le droit de revenir et de me faire perdre pieds à nouveau. Je ne m'en remettrais pas si il me rejetait à nouveau. Il devait comprendre que je me protégeais de lui. Sa réponse fut l'effet d'une bombe. Je sentis une chaleur intense dans mon corps suivit d'un froid glacial. J'avais des sueurs rien qu'à l'idée qu'il puisse avoir envie de m'embrasser. Je voulais tant sentir à nouveau ses lèvres sur les miennes, me laisser emporter par lui. Il avait se pourvoir de me faire sentir comme si j'étais le diamant le plus précieux de la terre, sa princesse... Je baissais les yeux, n'étant pas prête à répondre à ce qu'il venait de dire. Ne sachant si il jouait avec moi ou si c'était vraiment sincère. Etais-ce vrai que il ne me considérait pas comme les autres ? Il ne voulait pas que coucher avec moi... Je l'espérais, mais je devais me tempérer. J'étais perdue, alors pourquoi si il avait apprécié cet été, m'avait-il rejetée ? Je déglutis et serrais les poings pour reprendre mon calme. Je n'en eu pas le temps car il poursuivit bien décidé à me donner des explications. Il me saisit le poignet délicatement et il le posa sur son torse, je sentais que sa main tremblait au contact de la mienne. Je pouvais sentir les battements rapides de son coeur à l'unisson avec les miens. Je n'émis aucune protestations, j'étais bien trop bouleversée intérieurement pour faire quoi que ce soit. Mes yeux étaient toujours fixés sur le sol de la piscine, je n'osais pas affronter son regard. J'avais peur, peur de me laisser dévorer par mes sentiments à nouveau. Je sentais le feu, ce désir pour lui qui me consumait se raviver dangereusement. Ses mots me firent couler des larmes le long de mes joues. Il ne m'avait jamais fait de telle déclaration et j'en étais émue aux larmes. Je les essuyais cependant par pudeur et retenue. N'en pouvant plus de me contenir ainsi, j'abandonnais la partie et me mettais à crier à cause de l'émotion. « Alors pourquoi ?! Pourquoi, tu m'as rejetée cet été ? Je pensais que nous deux... » Nos visages étaient si proches que nos lèvres se touchaient presque. Mais, d'un seul coup, il s'éloigna de moi. Je le regardais, confuse. Je cherchais une explication du regard, avant de voir au loin, l'homme ne ménage faire sa ronde. Je compris instantanément. Mon visage se tordit dans une grimace douloureuse et ma rage fut telle, que je frappais l'eau de ma main et l'éclaboussait. J'avais compris pourquoi il s'était subitement éloigné. Parce qu'il ne m'assumait pas, parce qu'il avait honte de moi. Il n'avait pas changé, il ne changerais jamais ! « Ne me dis rien, j'ai compris pourquoi. Je suis une citrouille et tu es un carrosse, je ne te vaux pas. Rien que je pourrais faire, te fera oublier que l'on vient de deux mondes différents. Tu ne l'accepteras jamais et tu me détesteras toujours pour n'être qu'une outsiders. Moi aussi, je te hais Saul ! » Puis, je m'éloignais, parcourant toute la longueur de la piscine à la nage pour m'éloigner le plus loin possible de lui. Je restais face aux escaliers, m'appuyant dessus. Je ravalais mes larmes et ma déception de plus bel.

_________________

All alone, it was always there you see. And even on my own, it was always standing next to me.
I THINK I'M BREAKING DOWN AGAIN.

Je cherche mes rôles en libre-service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ○ i chase your love around a figure 8 (saul)   

Revenir en haut Aller en bas
 
○ i chase your love around a figure 8 (saul)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle figure de style?
» Love is in the air
» Georges Lucas in Love
» Love me tender
» Love JOy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOTHING HAPPENS ACCIDENTALLY :: GARDEN GROVE :: Verde Vista Avenue :: Famington Country Club-
Sauter vers: